Aller à:
Close

Cuisines

Types de plats

Menu
Chercher

Tom yam

tom yam

Tom yam

Soupe très populaire en Thaïlande, le tom yam se décline en plusieurs versions, viande ou crustacé. Parfumé et épicé, le bouillon à base de citronnelle en fait un plat aux saveurs et parfums multiples et exotiques.

Un voyage culinaire au cœur de la Thaïlande

Reconnue pour la délicatesse de ses arômes, la cuisine thaïlandaise est fine et raffinée. Utilisant beaucoup de légumes et d’herbes aromatiques, elle est réputée comme très saine et diététique. Déguster l’une des spécialités du pays constitue souvent un voyage initiatique dans une cuisine très différente des habitudes occidentales. Personne n’en sort indemne ! L’envie de renouveler l’expérience s’impose. Le tom yam est la solution idéale. Ce bouillon est la base de plusieurs préparations aux ingrédients différents. Provenant du mot « tom » qui signifie soupe et du mot « yam » salade mixte, le tom yam est un bouillon. Les différentes herbes aromatiques, qui ressemblent effectivement à une salade, sont nombreuses. La base est constituée de feuilles de citronnelle qui donnent un goût très particulier à la préparation. La sauce nuoc mam apporte une saveur aigre douce complémentaire. L’association avec le cumbava, le galanga (proche du gingembre), la coriandre et le piment provoque une explosion de saveurs.

Les différentes versions du tom yam

La Thaïlande a largement exporté son plat de tom yam en Asie et dans le monde entier. Ce plat a réussi à s’imposer grâce à ses arômes délicieux. Sa recette exacte relève pourtant de l’alchimie, les Thaïlandais cuisinant souvent sans recette écrite ! Certains ingrédients comme le galanga ou le caripoulé (feuilles de curry) sont peu connus en Occident. Des différences régionales existent également. Ainsi, dans le sud de la Thaïlande, l’usage des épices est plus accentué que dans le Nord. Les champignons utilisés sont différents. Dans le Nord, ce sont des volvaires volvacées et dans le sud des pleurotes. Le champignon de Paris est utilisé en Europe. La recette la plus classique appelée tom yam kung est réalisée avec des crevettes. Le tom yam talé est composé avec des fruits de mer. Enfin, le tom yam gai est cuisiné avec du poulet. Une version aux légumes est également proposée pour les végétariens. Le bouillon très parfumé est obtenu en laissant les herbes infuser longtemps. Ce plat peut ainsi être préparé à l’avance pour laisser aux arômes le temps de se développer.

Le tom yam, aussi beau que bon

La dégustation d’un plat passe d’abord par le regard. Le tom yam est un plaisir pour les yeux. Le bouillon est plus ou moins rouge, selon le dosage des épices. Les herbes aromatiques vertes et blanches apportent de la fraîcheur. Cette préparation peut être mangée, de manière toujours diététique, en entrée ou en plat principal. Dans cette hypothèse, elle est dégustée avec du riz parfumé. Dans certaines régions de la Thaïlande, le tom yam est accompagné par une omelette. Néanmoins, quelle que soit la formule adoptée, la dégustation d’un tom yam est la certitude de se faire plaisir !

Découvrez également

Après un tom yam, un laab kai aux arômes de coriandre prolonge le plaisir d’un repas clôturé par un dorayaki.

Découvrez ces plats

Tom yam