Aller à:
Close

Cuisines

Types de plats

Menu
Chercher

Mochi

Mochi

Mochi

Le mochi est un dessert japonais dégusté dans le monde entier. Il est constitué de riz gluant plat ou en boule quelquefois aromatisée ou garnie en son centre. C'est la pâtisserie gourmande typique du pays du soleil levant.

Le mochi, le gâteau typique japonais

Pour finir un repas en beauté, une note de sucre est idéale. Le mochi japonais apporte parfaitement cette touche de douceur désirée. Traditionnellement, ce met est servi pendant les fêtes du Nouvel An ou dans les grandes occasions. De nos jours cependant, cette pâtisserie fait partie du quotidien des Japonais. Les amoureux de la cuisine japonaise, partout dans le monde, s’en sont aussi emparés. L’amour porté à ce dessert au Japon a d’ailleurs abouti à la création d’une expression. « Une peau de mochi » signifie une peau douce, ferme et rebondie avec une connotation légèrement coquine. Une promesse de douceur ! Les mochis sont très divers. Ils recouvrent plusieurs familles de desserts et accompagnent même parfois des plats salés.

La tradition des mochis, la pâtisserie préférée des Japonais

Les mochis seraient nés pendant l’ère Nara, entre 710 et 784. Certains historiens pensent qu’ils seraient plutôt d’origine chinoise. Quelle que soit la véritable origine, les mochis font désormais complètement partie de la tradition culinaire japonaise. Celle-ci s’attache fortement aux différentes saisons ainsi qu’à la nature. Les mochis suivent ces différents cycles. Au fil de l’année, le mochi classique traditionnel est complété par de nombreuses variantes. L’étymologie du nom signifie riz gluant. Au Japon, les mochis sont fabriqués partout y compris dans les rues. C’est l’occasion d’une vraie cérémonie, le mochitsuki. Des hommes battent dans un mortier avec des maillets la préparation qui chauffe à la vapeur sur un feu de bois. Lorsque le riz est devenu homogène et visqueux, les femmes et les enfants façonnent les boules de mochi à la main. Certains de ces gâteaux servent alors d’offrandes aux esprits de la maison ou aux temples.

La préparation des mochis, une gamme très variée

La cuisson du riz gluant peut se faire au four, à la vapeur ou en friture. La pâte est étendue et découpée en petits pavés ou roulée à la main. Les mochis sont parfumés dans la masse ou en surface. La gamme de ces pâtisseries est très vaste et toutes portent des noms différents. Une brochette de mochis s’appelle un dango. Les boules blanches classiques sont des daifuku. Ils sont fourrés d’une préparation de haricots rouges sucrée. Certains sont servis avec des feuilles de cerisier ou de la poudre de kuzu. Le kirimochi est carré et mangé grillé. La pâte de riz gluante est naturellement peu parfumée. Toutes les manières de l’accommoder conviennent. Le zoni, bouillon traditionnel du Nouvel An, est ainsi accompagné de mochi et de feuilles d’épinard. Enfin, les dernières créations sont les mochis glacés. La glace est à l’intérieur. Elle reprend des parfums typiquement japonais, comme le thé vert ou les haricots rouges. Des arômes modernes – chocolat, vanille ou fraise – existent également pour le plus grand plaisir de tous.

Découvrez également

Les amateurs de gourmandises se régalent avec des desserts originaux et variés de diverses origines. Les dorayakis aux arômes de haricot rouge ou les kulfis indiens ravissent tous les palais.

Découvrez ces plats

Mochi