Aller à:
Close

Cuisines

Types de plats

Menu
Chercher

Krupuk

krupuk
Krupuk

Krupuk

Nées en Indonésie, ces chips asiatiques ont conquis toute l'Asie du Sud-Est. Elles sont aussi très appréciées en Europe. Les krupuks aux crevettes sont de loin les plus connues, mais il en existe un grand nombre de variétés.

Les krupuks : origine et étymologie

En Indonésie, le terme « kerupuk » ou « krupuk » fait référence à un type d’amuse-gueules de taille relativement grande. Par opposition au terme « kripik » qui renvoie à des amuse-gueules de plus petite taille. Les krupuks sont en Indonésie l’équivalent des chips dans la cuisine occidentale. Ainsi, les chips aux pommes de terre portent le nom « kripik kentang » en Indonésie. Les sonorités de deux termes « krupuk » et « kripik » font allusion au caractère croquant et croustillant de ces chips. Les krupuks sont très populaires dans toute la région de l’Asie du Sud-Est. C’est le cas par exemple en Indonésie, en Malaisie, au sud de la Chine ou encore au Vietnam. Les krupuks peuvent être orthographiés « keropok », « kropek » ou « kroepoek » selon le pays d’adoption. Il en existe un grand nombre de variétés. Cependant, en Europe, les plus connus restent les krupuks aux crevettes.

Préparation et consommation

En Europe, on associe souvent les krupuks aux chips aux crevettes, même s’il en existe de nombreuses variétés. Les krupuks que l’on connaît sont fabriqués en mélangeant des crevettes, de la farine de tapioca et de l’eau. Il en résulte des boules de pâte qui sont ensuite cuites à la vapeur, découpées en fines tranches et séchées. Les krupuks aux crevettes disponibles dans le commerce contiennent souvent de la gélatine de porc. Une fois sèches, les tranches sont plongées dans de l’huile bouillante. En quelques secondes, les bulles d’air emprisonnées dans les tranches flexibles se dilatent. C’est à ce moment-là que les petites chips quasi transparentes prennent alors leur couleur blanche si caractéristique. Il est préférable de les consommer dans les heures qui suivent leur préparation, au risque qu’elles perdent en croquant. En effet, les krupuks laissées à l’air libre ramollissent plutôt rapidement, en fonction de l’humidité. Cependant, on peut éviter cela au maximum en conservant les krupuks dans un environnement sec ou un récipient hermétique. La plupart des variétés de krupuks peuvent également être préparées dans un four à micro-ondes. Avec ce mode de cuisson, les krupuks sont d’ailleurs moins huileux et moins gras que ceux préparés à la friteuse.

Variantes et déclinaisons

Les krupuks sont très populaires à l’extérieur des frontières indonésiennes. Ainsi, leur orthographe et leur nom varient en fonction de leur pays d’adoption. On les appelle « keropok » en Malaisie, « kropek » aux Philippines, ou « kroepoek » aux Pays-Bas. Au Vietnam, ils portent le nom de « bánh phồng tôm ». En Europe, on peut en trouver prêts à être consommés dans la quasi-totalité des restaurants asiatiques. Si les krupuks aux crevettes sont les plus connus, il en existe de nombreuses variétés. Ainsi, les krupuk peuvent être aux fruits de mer, aux fruits, aux noix ou aux légumes.

Découvrez également

Si tu aimes les krupuks, nous te conseillons d’autres plats typiques indonésiens comme le gado gado ou le nasi goreng.

Découvrez ces plats

Krupuk