Aller à:
Close

Cuisines

Types de plats

Menu
Chercher

Gulab jamun

Gulab jamun

Gulab jamun

On reconnaît le gulab jamun aux boulettes caramélisées qui le constituent et baignent dans un sirop sucré aromatisé à la rose. Ce dessert délicat et raffiné est souvent servi pendant les fêtes et les grandes occasions.

Un dessert indien très populaire en Asie du Sud

Le gulab jamun est un dessert très populaire en Inde, pays d’où il est originaire. Il se présente sous la forme de petites boulettes cuites dans de l’huile. La pâte contient du lait en poudre, de la farine, du beurre, du yaourt et de la levure de boulanger. Le gulab jamun est servi imbibé d’un sirop sucré épais et aromatisé à la rose. Il arrive également que ce dessert soit parfumé à la cardamome. Les petites boules du gulab jamun sont de couleur brun foncé caramélisé. C’est le sucre contenu dans le lait en poudre de la pâte qui lui confère cette couleur si particulière. Certaines recettes agrémentent le gulab jamun d’une amande pour rehausser son goût. Ce dessert est très populaire en Inde, mais aussi dans d’autres pays. On le mange par exemple au Sri Lanka, au Népal, au Pakistan et au Bangladesh. Au Népal, on l’appelle « Lal Mohan » et on le sert souvent avec du yaourt en accompagnement. Cette sucrerie a également conquis l’île Maurice et les Antilles, notamment à Trinité-et-Tobago, en Guyane, au Suriname et en Jamaïque.

Origines et signification de ce dessert raffiné

Le mot « gulab » est dérivé des mots persans « gol » (fleur) and “āb » (eau). Il se réfère au sirop parfumé à l’eau de rose dans lequel baignent les boulettes de cette confiserie. Tandis que le terme « jamun » est le nom d’un fruit indien d’apparence semblable à ce dessert. L’origine du gulab jamun remonterait à l’Inde médiévale. Ce dessert serait dérivé d’un beignet que les envahisseurs turcs d’Asie centrale auraient importé en Inde. Une théorie suggère que ce dessert fut inventé par accident par le chef cuisinier de l’empereur moghol Shah Jahan. Le dessert arabe luqmat al-qadi est similaire au gulab jamun. Cependant, les ingrédients utilisés pour préparer la pâte sont totalement différents. Selon l’historien Michael Krondi, ces deux desserts seraient tous deux issus d’un plat perse à base d’eau de rose également.

La place du gulab jamun dans la culture indienne

En Inde, ce dessert est souvent un mets de fête et de cérémonie. On le consomme par exemple lors des festivals, des anniversaires et des célébrations importantes telles que les mariages. De la même manière, on peut le rencontrer lors des cérémonies religieuses. C’est par exemple le cas pendant les fêtes musulmanes de l’Aïd el-Fitr et de l’Aïd al-Adha. On le voit également lors du festival hindou de la lumière, le Dipavali. Il existe différents types de gulab jamun dont l’apparence et le goût peuvent varier. Par ailleurs, ce dessert peut se déguster chaud, tiède ou même froid. On peut aussi le manger nappé de crème glacée.

Découvrez également

Après un poulet tandoori ou un poulet korma, le gulab jamun te permet de finir sur une touche sucrée.

Découvrez ces plats

Gulab jamun