Aller à:
Close

Cuisines

Types de plats

Menu
Chercher

Taramasalata

taramasalata

Taramasalata

Les mezzés sont constitués de petites préparations consommées sans protocole entre amis ou en famille. Le taramasalata fait partie de ces petits délices pleins de parfums et savoureux. Fabriqué à base d'œufs de poisson et de lait, ce mélange crémeux fait le régal de tous.

Un mezzé grec typique

La cuisine grecque est faite de plats très parfumés, aux arômes prononcés. Basée sur l’utilisation des produits locaux, elle met ces derniers en valeur grâce à une huile d’olive particulièrement délicieuse. Les plantes aromatiques, les graines, les fruits secs font ressortir davantage le goût des viandes, des légumes et des poissons. La tradition des mezzés transforme le repas en un moment convivial et sans protocole. Ces petits hors-d’œuvre sont servis dans des coupelles au milieu de la table. Chacun pioche à même le plat avec un morceau de pain pita ou une fourchette. L’ouzo, cette boisson anisée typiquement grecque, accompagne cette dégustation de spécialités parmi lesquelles le tarama est indispensable.

La cuisine grecque et le taramasalata, une cuisine méditerranéenne parfumée

Les Grecs ont une tradition maritime très forte. Ces grands voyageurs ont ainsi été en contact avec beaucoup de civilisations autour de la Méditerranée. La cuisine contemporaine hellénique est issue de ces influences diverses. Un grand nombre de leurs plats ont des cousins très proches dans d’autres pays alentours. Le taramasalata, très souvent appelé en France simplement tarama, est à la fois une spécialité grecque et turque. L’étymologie du nom vient d’ailleurs du grec moderne taramas, qui signifie « œufs de poissons salés », emprunté lui-même au turc tarama « œuf, laitance ».

Une spécialité grecque très savoureuse

Le taramasalata est un plat traditionnel grec. Il est fabriqué classiquement à base d’œufs de mulet ou de cabillaud. Dans le premier cas, il présente le beau rose caractéristique de la préparation. Dans le second cas, il est blanc sauf adjonction de colorant alimentaire. Le tarama est généralement fumé, mais certaines recettes ne le prévoient pas. Cette préparation riche et gourmande est quelquefois allégée par l’adjonction de yaourt à la grecque. Celui-ci, crémeux, apporte du moelleux tout en étant moins riche que la crème elle-même. Aujourd’hui des œufs d’autres poissons sont également utilisés. Différentes herbes et épices peuvent être ajoutées, au choix du cuisinier. Le taramasalata est servi à l’apéritif, mais peut être ajouté à certaines préparations.

Le tarama et la fête de Sarakosti

En Grèce, quarante jours avant Pâques, commence une période de jeûne dans la stricte tradition chrétienne orthodoxe. Le premier jour est appelé « le lundi pur » ou Kathari Deftera. Ce jour-là, les familles organisent des pique-niques et font voler des cerfs volants. Seuls certains aliments sont autorisés pendant cette période. Le tarama, les olives, des légumes marinés dans du vinaigre, de la pieuvre et des calamars non frits en font partie. Ce tarama est fabriqué à cette occasion avec des œufs de morue. Il est mangé avec de la lagana, un pain plat sans levure et couvert de sésame. Le vin étant interdit, de l’ouzo est servi pour ravir le palais des Grecs et des touristes présents à cette occasion.

Découvrez également

Pour un repas typiquement grec entre amis, choisis des mezzés gourmands, du tzatziki, des dolmades, du souvlaki.

Découvrez ces plats

Taramasalata